Les derniers articles sur mon blog...

Quand l'irrationnel souffle sur le monde

Bien des évènements géopolitiques actuels semblent irrationnels et de fait, de toute part, les émotions montent, les mémoires remontent. C'est ce qui a poussé Astrid du Lau d'Allemans* à s'interroger : les peuples ont-ils une âme ?

Quand l'irationnel souffle sur le monde- coahing.jpeg

Sa réponse est oui et elle la développe avec ses repères psychanalytiques. Elle observe que les peuples ont :

  • une identité – Moi
  • une part éduquée par des contraintes et des limites – Surmoi
  • des Pulsions – Ça
  • des Mémoires qui génèrent des reproductions quand elles ne sont pas apaisées
  • une Ombre que l'on aimerait cacher
  • une part plus élevée – Soi
  • un Ego…

Les peuples ont une âme

C'est ainsi que les peuples réagissent très fortement (Pulsion) lorsque le déclencheur de leur Ça est activé :

  • égalité pour les français
  • liberté pour les anglais
  • ordre pour les allemand
  • puissance pour les américains
  • frontière pour les russes
  • perdre la face pour les chinois

C'est alors que leur Ombre est la plus exacerbée :

  • jalousie/arrogance des français
  • égoïsme/supériorité des anglais
  • impérialisme/autoritarisme des allemands
  • pas de limite des américains
  • brutalitédes russes
  • l'individu n'existe pas des chinois

Cela n'enlève rien de ce qu'ils apportent au monde (Soi) :

  • universalisme des français
  • pragmatisme des anglais
  • organisation et philosophie des allemands
  • générosité/messianisme des américains
  • patience/musique des russes
  • perception du temps/taoïsme des chinois

Malheureusement les relations internationales ne prennent pas en compte cette âme des peuples. Les parts éduquées y prennent toute la place (Surmoi).

Les relations internationales n'en tiennent pas compte

Cela explique le retour des populismes. Chaque peuple cherche inconsciemment à ne pas revivre ses Mémoires traumatiques et mobilise pour cela son Ego :

  • dominateur pour les américains
  • manipulateur pour les russes
  • prédateur pour les chinois

Des pistes pour relever les défis communs de l'humanité

Pour construire l'unité, il est important de considérer le sentiment d'appartenance et les spécificités des peuples. Il faudrait prendre en compte leur inconscient et valoriser le Tout auquel chaque peuple contribue. Pour aller dans ce sens, les défis communs de l'humanité représentent une opportunité.

Et vous, comment vivez-vous l'actualité géopolitique ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

J'ai envie de faire ma part pour l'unité

Je prends RDV avec Paule

 

(*) Je relate ici sa conférence du 24 juin 2021 dans le cadre du Club Stratégie et Avenir (c'était avant la guerre en Ukraine).

 

Décoder le non-verbal

Vos gestes disent tout haut ce que vous pensez tout bas. C'est ce qu'affirme Stephen Bunard* qui en a fait le titre de son livre.

Nos gestes parlent

Ceci étant, pour 95 %, notre langage corporel ne peut pas être contrôlé. S'y essayer c'est risquer que cela se retourne contre nous : gestes artificiels moqués et aussi perte de capacités. Nos mains sont l'image de notre cerveau. Les contrôler c'est entraver son fonctionnement. Nos mains précèdent et précisent nos mots. L'expression devient plus difficile quand elles sont attachées dans le dos.

Coaching décoder.jpeg

S'appuyant sur une masse de données, la synergologie permet de décoder très finement de très nombreux micro-gestes, mais Stephen Bunard met en garde : l'interprétation est risquée. Qui prétendrait déceler le mensonge serait un menteur ! D'ailleurs il y a des idées fausses sur les bras croisés (pas forcément une fermeture), la direction des yeux, le sourire (90 % sont sociaux, artificiels).

Pourquoi donc s'y intéresser alors ? Pour développer notre empathie en aiguisant notre capacité à voir, pour améliorer la relation en questionnant, pour développer la confiance et renforcer la coopération.

Aiguisons notre capacité à les voir

A quoi prêter attention ?

  • La bouche, zone la plus spontanée, premier point de fuite des non-dits (par exemple les lèvres rentrées, je ne dis pas tout)
  • Les axes de tête, manifestant un désir de lien (profil gauche) ou d'analyse (droit), révélant tension (penchée à droite, vigilance) et détente (penchée à gauche, je suis bien)
  • Les auto-contacts, signes d'inconforts (grattage, une tension qui nous démange ; caresse, un désir d'attirer l'attention)
  • Les yeux dont les rafales de clignement manifestent une émotion, les coups de sourcil, les sujets importants
  • Les mains, dont la hauteur manifeste le degré d'implication, la main droite, l'organisation, la gauche, l'affect

Pour les comprendre, imitons-les !

Nul besoin d'apprendre la signification de tous ces signes. L'important est de les remarquer. Quant à les comprendre, il suffit souvent de les imiter pour que leur sens monte à notre conscience. Essayez, ça marche !

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

J'ai envie de cultiver mon intelligence émotionnelle

Je prends RDV avec Paule

 

(*) Je relate ici sa conférence du 28 octobre 2021 dans le cadre du Club Stratégie et Avenir

Pas prêts

Et un de plus. Étonnant ! Comment se fait-il que les clients qui me sollicitent en ce moment ne soient pas prêts à entamer la transformation à laquelle ils aspirent ?

J'ai appris à être très attentive à ces signes que la vie me donne. J'ai compris qu'il y a toujours un message à décrypter. Par exemple quand je n'ai pas assez de nouveaux clients, c'est que je suis trop occupée. Je suis invitée à me rendre disponible. Et de fait, dès que je savoure l'impression d'avoir du temps… le téléphone sonne, des nouveaux clients !

Qu'est-ce que la vie cherche à me dire ?

Coaching pas prêt 2.jpg

Oui mais là, quel est le message ? Les clients du moment ne sont pas prêts, pourtant moi je le suis !

La réponse m'est apparue quelques jours plus tard en discutant avec une amie. Je lui parlais d'un partenaire dont j'attends la contribution et qui n'est pas prêt. Ça y est, j'ai compris. C'est lui qui n'est pas prêt ! Alors j'ai ouvert la réflexion. Comment ne pas rester dans ce piège d'attendre quelqu'un qui n'est pas prêt ? Décider de ne plus attendre et de passer à autre chose. Et voilà, finalement c'est quand même moi qui n'étais pas prête… à lâcher prise de cette attente !

Comment lui manifester que j'ai compris ?

Bon bin voilà, c'est fait. Merci la vie de m'envoyer des clients prêts à s'engager dans la transformation qu'ils désirent.

Et vous, avez-vous parfois aussi des signes que la vie vous résiste ? Êtes-vous prêt à considérer que c'est peut-être vous qui résistez à la vie ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

J'ai envie de plus de fluidité dans ma vie

Je prends RDV avec Paule